vendredi 11 novembre 2016

Yahoo! dévoile quelques détails de son piratage massif

Le logo de Yahoo!Le logo de Yahoo!



Fin septembre, Yahoo! avait annoncé le piratage des données de compte de plus de 500 millions de ses utilisateurs. Le groupe revient sur cet incident sans précédent.


Dans son rapport trimestriel remis mercredi dernier au gendarme boursier européen, la SEC (Securities and Exchange Commission), Yahoo dévoile quelques détails concernant le piratage massif dont le pionnier de l’Internet a été victime fin 2014. Il indique notamment la méthode qu’aurait utilisé les hackers pour s’infiltrer.

Un Etat serait derrière le piratage de Yahoo!

Près de deux mois après avoir annoncé ce piratage massif, des hackers se seraient emparés des données de près de 500 millions d’utilisateurs de Yahoo!, le groupe en révèle un peu plus de ce qu’il a appris après avoir mené des enquêtes ces dernières semaines. Parmi les données volées se trouvent des noms, des mots de passe, des adresses mails mais aussi des numéros de téléphone, entre autres. En revanche, « les informations volées n’incluent pas les données de cartes de paiement ou d’informations bancaires » indique le rapport remis à la Securities and Exchange Commission.
En outre, le géant de l’Internet persiste à penser que cette cyberattaque d’une ampleur jamais égalée a été menée par « une entité liée à un Etat », sans donner plus de détails. Le groupe précise par ailleurs qu’il suspecte que certains de ses employés étaient au courant de cette intrusion juste après qu’elle ait eu lieu et qu’il est en train d’enquêter sur ce fait.

Une situation compliquée avec Verizon

Yahoo! indique également que le ou les auteurs de ce piratage se seraient servi de cookies afin de « contourner la nécessité d’entrer un mot de passe pour accéder à certains comptes d’utilisateurs ou informations sur ces comptes ». En outre, l’entreprise annonçait faire face à « au moins 23 recours collectifs et autres plaintes ».
Cette faille de sécurité pourrait bien compliquer les liens du groupe avec Verizon. Ce dernier comptait racheter une bonne partie des activités de Yahoo! pour 4,8 milliards de dollars. L’opérateur télécom pourrait bien demander à revoir les conditions de ce rachat ou pire, tout bonnement l’annuler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire