samedi 19 novembre 2016

Le « code-barres » cosmique d’une galaxie lointaine confirme la constance de la nature

Des astronomes ont mesuré avec précision la valeur de l’une des Forces fondamentales de la nature dans une galaxie lointaine située à 8,5 milliards d’années-lumière de la Terre. LesIllustration artistique d'un trou noir - Petrovich9 / istock

Des astronomes ont mesuré avec précision la valeur de l’une des Forces fondamentales de la nature dans une galaxie lointaine située à 8,5 milliards d’années-lumière de la Terre.
Les quatre Forces fondamentales de la nature permettent la description et la prédiction de quasi tous les phénomènes qui nous entourent : ces Forces sont la gravitation, l’électromagnétisme, l’interaction forte et l’interaction faible qui sont des interactions dites nucléaires. L’électromagnétisme est donc l’une des quatre Forces connues de la nature. Mais est-elle constante, partout dans l’Univers ? Des chercheurs de l’Université de Swinburne et de l’Université de Cambridge avancent quelques éléments de réponse où ils confirment notamment que l’électromagnétisme mesuré dans une galaxie lointaine a la même valeur que sur Terre.
« L’électromagnétisme détermine presque tout dans notre monde de tous les jours, comme la lumière que nous recevons du Soleil, comment nous voyons que la lumière, comment le son se propage dans l’air, la taille des atomes et comment ils interagissent », explique le professeur Michael Murphy, co auteur de cette étude.
Pour avancer leur conclusion, Michael Murphy et le doctorant Srđan Kotu ont observé un quasar — un trou noir supermassif avec un environnement extrêmement lumineux — posté derrière une galaxie située à 8,5 milliards d’années-lumière. Sur sa route vers la Terre, une partie de la lumière de ce quasar a été inévitablement absorbée par le gaz interstellaire rencontré sur son chemin, jetant des ombres à des couleurs très spécifiques à ce « code-barres » cosmique. Mais la lumière d’un quasar est telle — le quasar est l’un des objets les plus brillants de l’Univers — que les chercheurs ont tout de même pu mesurer avec précision le code-barres électromagnétique de ce quasar.
« Nous avons découvert que l’électromagnétisme qui œuvre dans cette galaxie était la même que sur Terre » explique Murphy. « C’est très excitant, mais constater que l’électromagnétisme est constant sur plus de la moitié de l’âge de l’Univers [8,5 milliards d’années pour 13,7 milliards d’années qui correspond à l’âge de l’Univers, NDLR] approfondit tout le mystère et soulève encore plein de questions. Pourquoi agit-elle ainsi ? Nous ne savons pas encore », s’interroge-t-il.
Il nuance néanmoins : « Il est tout de même remarquable que des galaxies aussi jeunes et lointaines nous fournissent des indices aussi précis sur une telle question fondamentale. Avec de plus grands télescopes, qui sont d’ailleurs en cours de construction, nous serons en mesure d’en savoir davantage sur ces Forces qui régissent notre monde ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire