samedi 4 juin 2016

La fibre gagne du terrain en France.

Les infrastructures FTTH continuent de bien progresser en France. Conséquence immédiate, le nombre d'abonnement a des offres très haut débit augmente lui aussi.

Si seulement, la Fibre pouvait avancer aussi rapidement en France qu'elle permet de faire un bond en terme de débit, nous serions déjà tous équipés! En attendant, la FTTH continue de s'installer tranquillement selon les chiffres du dernier rapport Trimestriel de l'autorité de régulation des comunications électroniques, et des postes (ARCEP).

1,6 MILLIONS D'ABONNÉS FTTH EN FRANCE!!!

Au premier trimestre 2016, l'ARCEP à décompté 4,5 millions d'abonnements à des offres à internet en très haut débit (débit supérieur à 30 Mbit/s) en France, soit une hausse de 35% sur un an.

En regardant ces chiffres dans le détail, on remarque que 1,6 million d'abonnés bénéficient d'une offre en FTTH, soit une hausse de 53% par rapport à l'exercice précédent. La fibre et plus particulièrement le FTTH, semble enfin trouver son rythme de croisière, car en 2014, la France comptait 715 000 abonnements de ce type!!! Cette adoption galopante de la Fibre, se fait évidemment au détriment des offres haut  débit classique, qui ont légèrement reculés avec 55 000 abonnés en moins depuis l'an dernier. Elles restent cependant, majoritaires avec 22,6 millions de foyers en France.

LES INFRASTRUCTURES SE DÉVELOPPENT.

Bien entendu, cette augmentation des abonnements fibres, ne serais pas possible sans les infrastructures adéquates. Aussi, l'ARCEP indique qu'à la fin du mois de mars 2016, 14,8 millions de logements étaient éligibles au très haut débit, ce qui représente une progression de 9% par rapport à l'an dernier. Près de la moitié concerne des offres FTTH (6 millions de logements) pour une progression de 37 % par rapport à l'an dernier. Et n'allez pas croire que le déploiement du très haut débit ne concerne que les zones urbaines!!! Sur ces 6 millions de logements éligibles FTTH, 2,4 millions sont situés en dehors des zones à fortes densités de population.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire